Catégorie Portes et fenêtres
16 November 2017,
 0

Vous êtes prêts pour l’achat de vos nouvelles fenêtres et vous avez une bonne idée de ce que vous aimeriez. Prochaine étape : trouver LE commerçant qui s’y connaît vraiment en fenêtres à haut rendement énergétique (bonne réputation) qui vous aidera dans les choix que vous aurez à faire.

Vous pouvez:

  • Consulter le répertoire téléphonique,
  • Parlez-en à vos connaissances (amis, voisins),
  • Visitez
    • Les salons de l’habitation ou
    • Les salles de montre des commerçants pour examiner leurs produits
  • Demandez de voir les fenêtres installées dans une résidence.
  • N’hésitez pas à examiner les références qui vous sont remises.
  • La meilleure solution, la plus rapide et efficace, est de demander vos 3 soumissions gratuites en remplissant le formulaire de Soumissions Maison sur cette page

Normalement, votre installateur de portes et fenêtres ira chez vous pour prendre les mesures de chacune de vos fenêtres. Lorsque vous évaluerez les prix et les services,

  • Soyez certains que vous comparez des produits similaires.
  • Et surtout, informez-vous au sujet de la garantie.

Qualité ou efficacité n’est pas toujours une question de prix ou de termes techniques savants. Lors de l’achat de fenêtres à haut rendement énergétique (RE), vous entendrez parler de

  • Gaz inerte (argon)
  • Faible émissivité (faible E)
  • Pertes thermiques par rayonnement
  • Conduction
  • Convection
  • Intercalaire

Lorsque viendra le temps de faire votre magasinage, soyez non seulement en mesure de poser les bonnes questions, mais aussi d’évaluer si vous recevez des réponses exactes. Alors dans un premier temps, démystifions quelques-uns de ces termes qui, finalement, n’ont rien de bien sorcier!

SOYONS CLAIRS: La nature a des lois.

Voici l’une d’elles : L’air chaud se déplace vers là où il fait froid. Vous n’avez qu’à penser à une montgolfière! Donc, l’air chaud se déplace par :

  1. Par rayonnement
  • La chaleur se transmet à travers la vitre

Verre ordinaire :

  • Le jour, il laisse entrer la chaleur du soleil; en hiver c’est bien (chauffage passif).
  • La nuit, il la laisse sortir tout aussi facilement : c’est moins bon.
  1. Par conduction 

La chaleur est conduite à travers certains matériaux (comme de l’électricité) Exemple : le long du cadre. Les nouveaux développements des techniques de pointe résolvent cependant progressivement ce problème. Nous en parlerons sous peu.

  1. Par convection

Lorsque la fenêtre est à double ou à triples verres, il y généralement de l’air en mouvement dans les espaces entre les vitres.

  • Espace trop mince entre les vitres:

C’est comme si le verre était simple donc, beaucoup d’émission de chaleur.

  • Espace trop épais entre les vitres:

En hiver, l’air chaud du côté intérieur monte (toujours la montgolfière) puis redescend lorsqu’il entre en contact avec l’air froid provenant du côté extérieur. Cette rotation amène la chaleur vers l’extérieur. Le phénomène se produit aussi en été, mais le sens de la rotation est inverse. Afin de pallier au problème, du gaz inerte (stable, qui ne réagit pas) est souvent injecté entre les lames de verres, car il est moins conducteur que l’air.  L’argon est le plus utilisé. Le rendement énergétique de la fenêtre est ainsi grandement amélioré.

Revêtements à faible émissivité

Le revêtement à faible émissivité (faible E), comme son nom le dit, émet peu de chaleur. Donc,

  • En hiver, cette pellicule diminue les pertes thermiques (de chaleur) vers l’extérieur;
  • En été, elle bloque la chaleur qui cherche à entrer à l’intérieur.

L’énergie du soleil ne coûte rien. Il est vrai qu’elle peut aider à diminuer les frais de chauffage en hiver (chauffage passif). Mais, le fait que ce revêtement empêche la chaleur de fuir pendant la nuit compense largement cette légère baisse de bénéfice. Soit dit en passant, le revêtement faible E empêche aussi une grande partie des rayons UV (ultraviolets) de décolorer les tapis, tissus, bois flottant, etc. qui sont situés près de la fenêtre. Ce revêtement est constitué d’une couche métallique mince et invisible (seulement quelques atomes d’épaisseur) apposée sur le verre.

Intercalaire

Il s’agit d’une bande à la jonction du verre et du cadre, entre les vitres d’une fenêtre.

FONCTION :

  • Maintenir une séparation constante entre les vitres.

Habituellement en aluminium creux, il transmet donc, par conduction, la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur et le froid dans le sens inverse.

  • De ce fait, les intercalaires sont une source importante de déperdition thermique et
  • Contribuent au faible rendement énergétique de la fenêtre.

Les plus performants sont faits de matériaux non métalliques. Les intercalaires hybrides sont en effet de piètres transmetteurs de chaleur, maintenant le contour du vitrage plus chaud. Donc :

  • Diminution des pressions physiques agissant sur la vitre,
  • Réduction de la condensation par temps froid.

Ce général, des intercalaires améliorés + pellicule à faible E + utilisation du gaz d’argon = RE (rendement énergétique) accru de 20% Dans tous les cas, si vous voulez comparer l’efficacité des fenêtres présentées, vérifiez le rendement énergétique.

Évaluer la situation

  • Maison neuve :
    • Le constructeur aura choisi un modèle de fenêtre des plus énergétiques, d’après les exigences de l’Initiative R-2000, le cas échéant.
  • Nouvelles fenêtres :
    • Il faut détecter les faiblesses des matériaux en place,
    • Évaluer les bénéfices que vous espérez de la rénovation et
    • Estimer le montant que vous êtes prêts à investir.

Certaines difficultés peuvent être résolues sans nécessairement changer toute la fenêtre.

  • Par exemple, on peut régler un problème de courants d’air en remplaçant le coupe-bise, les ferrures et les matériaux d’étanchéité.

Par contre, il est parfois préférable d’opter pour de nouvelles fenêtres.

  • Par exemple : cadres endommagés

 

Guide, prix et installation de fenêtres au Québec pour économiser

Ce dont il faut tenir compte lors de l’achat de fenêtres:

  1. Types de fenêtres

Il existe des fenêtres fixes et des fenêtres ouvrantes. Les fenêtres fixes sont plus

  • Plus étanches et
  • Plus sécuritaires.

Modèles de fenêtres ouvrantes :

  • De type auvent,
  • À battants,
  • Coulissantes,
  • À guillotine (simple ou double) et
  • Oscillo-battantes

Pour rendre étanches les fenêtres ouvrantes et réduire les fuites d’air :

  • Le joint à compression (le plus étanche : devrait être privilégié)

Il est recommandé pour les

  • Fenêtres à battants,
  • De type auvent,
  • Oscillo-battantes
  • Le joint coulissant.
  1. Types de vitrages

Les fenêtres à double vitrage ou à triple vitrage sont plus efficaces pour affronter les rigueurs du climat canadien, si l’on tient compte de :

  • La valeur isolante et
  • Du risque de condensation sur la vitre.

Truc pour évaluer le nombre de vitrages d’une fenêtre : on place une lumière tout près de la vitre. Le nombre de reflets déterminera le nombre de vitrages. La plupart des fenêtres comportent maintenant aussi

  • Des vitrages étanches et isolés,
  • Un pourtour scellé (deux vitrages ou plus), ce qui
    • Empêche l’air ou l’humidité de pénétrer dans la lame d’air et
    • Maintient l’espace entre les vitrages exempts de poussière et de condensation.

De l’air humide qui s’insère dans la lame d’air scellée produit de la condensation entre les vitrages. Ce problème se produit habituellement à cause d’un joint défectueux. La seule solution est de remplacer le vitrage isolant.

  1. Cadres et châssis

Une fenêtre se compose

  • D’un vitrage : ensaché dans le châssis
  • D’un cadre et
  • D’un châssis : qui est placé dans le cadre.

Jusqu’à un tiers de l’aire totale de la fenêtre peut être couverte par le cadre et le châssis. Ils ne doivent donc pas être un point faible en regard au rendement énergétique (RE). Par contre,

  • L’aluminium avec un isolant incorporé et
  • La fibre de verre

sont des matériaux très solides permettant de construire des cadres et des châssis plus étroits (discrets). Donc, la surface du vitrage étant plus grande, il y a un accroissement de la chaleur solaire ce qui conduit à un meilleur RE. Des pertes thermiques peuvent être dues à :

  • Des fuites d’air provenant de
    • La dilatation
    • La contraction (contraintes thermiques) ou
    • La déformation du cadre ou des châssis de la fenêtre
  • La conductivité élevée des matériaux de construction des cadres et des châssis.

En effet, une rupture thermique (un isolant) doit être incorporée aux matériaux des cadres et des châssis pour réduire les pertes de chaleur pouvant causer de la condensation et du givre sur la surface intérieure des cadres (vites). Les cadres et les châssis sont faits de divers matériaux :

  • L’aluminium,
  • Le vinyle,
  • Le bois et
  • Des combinaisons de ces matériaux.

Les manufacturiers fabriquent maintenant des cadres à partir de plusieurs de ces matériaux afin de tirer le meilleur partie de chacun d’entre eux, car ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients sur le plan de :

  • La valeur isolante,
  • La solidité,
  • La durabilité,
  • Coût,
  • L’esthétique et
  • L’entretien.

On peut fabriquer des fenêtres de bonne qualité en utilisant l’un et (ou) l’autre de ces matériaux. Quel que soit le matériau du cadre ou du châssis qui vous intéresse, rappelez-vous que : l’indice RE est ce qu’il y a de mieux pour connaître le rendement énergétique d’une fenêtre.

  1. Quincaillerie

Par quincaillerie, on entend :

  • Les charnières,
  • Les manivelles des battants,
  • Les poignées,
  • Les gâches,
  • Les loquets,

La performance de la quincaillerie dépend de

  • La qualité et
  • De son installation.

La durabilité de

  • La quincaillerie,
  • De ses fixations et
  • Des éléments d’ossature qui servent de support

variera en fonction des conditions météorologiques. Si vous ouvrez une fenêtre pendant un hiver rigoureux, de la glace peut s’y accumuler et il sera alors difficile de la refermer hermétiquement.

  1. Coupe-bise

Localisation des coupe-bise :

  • Entre le châssis mobile et le cadre
  • Entre le châssis mobile et le seuil de la fenêtre

L’étanchéité à l’air dépend :

  • Du type de coupe-bise :
  • Des garnitures souples et durables rendront l’espace bien étanche.
    • De la pression pouvant être appliquée sur le joint :
  • Des joints à compression qui peuvent être fortement comprimés seront plus efficaces.

Des coupe-bise

  • Qui sont durable,
  • Ne se fissurent pas et
  • Résistent aux autres formes de détérioration pendant des années,

seront préférables à des joints coulissants munis de coupe-bise à brosse. Les fenêtres coulissantes horizontales (et portes patio) ont presque toutes des joints à brosse. On doit alors rechercher ceux qui sont

  • Épais et
  • Munis d’une languette en plastique encastrée dans la brosse,

afin de limiter les pertes de chaleur dues aux fuites d’air.

COMMENT DÉTERMINER VOS NÉCESSITÉS?

Une liste aide-mémoire des normes à rechercher lors de l’achat de fenêtres est disponible selon :

  • La performance
  • Le rendement énergétique
  • La durabilité
  • Le style
  • Le coût
  • Les garanties

N’oubliez pas : comparez vos fenêtres à l’aide des indices RE

Les indices RE sont en effet un moyen facile qui vous aidera à atteindre votre objectif de comparer l’efficacité énergétique des fenêtres qui vous intéressent, car elle détaille l’ensemble de la fenêtre et non d’une seule partie (joint du contour ou le milieu de la vitre).

AVANT D’ACHETER 

Sur une fenêtre de grandeur normale, examiner les points suivants. Il est possible que certaines particularités ne se voient que sur un prototype en coupe. Étudiez soigneusement les renseignements au sujet de vos fenêtres et informez-vous auprès d’un vendeur sur :

  • Le type de fenêtre (fixe ou ouvrable);
  • Le type de vitrage (double ou triple vitrage), lequel a une influence sur
    • La quantité de lumière traversant la fenêtre et
    • Son efficacité énergétique;
  • Les matières dont est fait le cadre, lesquelles ont une influence sur
    • La qualité de l’isolation,
    • La résistance,
    • L’entretien et
    • La longévité de la fenêtre;
  • Le rendement énergétique (RE), lequel donne une appréciation du rapport efficacité/prix;
  • Pellicule pour obtenir une faible e,
  • Vitrage avec gaz inerte,
  • Des cadres discrets (minces) à rupture thermique si nécessaire;
  • Rupture thermique des intercalaires :
  • Sur une maquette en coupe d’un coin du cadre et du châssis :
  • Vérifiez si les surfaces, extérieure et intérieure, sont séparées par de l’isolant (rupture thermique).
  • Les garanties, qui varient d’un fournisseur à l’autre et selon le modèle de fenêtre.
  • Ni l’air, ni l’eau ne doivent s’immiscer :
  • Les joints sont-ils solides et bien étanches?
  • Grandes fenêtres (plus lourdes) :
  • Doivent-elles être renforcées?
  • Cela modifiera-t-il le rendement thermique?
  • Le joint d’étanchéité est-il continu sur les surfaces extérieure et intérieure au point de rencontre du vitrage et du châssis?

En effet, l’eau coincée dans le châssis est possiblement la cause la plus fréquente de bris des vitrages. Certains manufacturiers insèrent un système de drainage au châssis pour faire évacuer l’eau qui se trouverait prisonnière. Comparez avant d’acheter.

  • Les fenêtres à haut rendement énergétique,
  • Durables et
  • Nécessitant peu d’entretien
  • Permettent de réaliser des économies d’énergie,
  • Améliorent le confort des vôtres,
  • Diminuent ou enlève toute condensation sur la surface des vitres, à l’intérieur et
  • Résiste plus longtemps.

L’important est de choisir des fenêtres ayant un rendement énergétique optimal, tout en tenant compte de vos besoins et de votre budget. La meilleure fenêtre est celle qui, tout en correspondant à votre nécessité, est la moins dispendieuse. N’oubliez pas que certaines fenêtres à prix accessible donnent d’aussi bons rendements que celles qui sont plus dispendieuses.

Vous prévoyez d’acheter des fenêtres prochainement? Remplissez le formulaire sur cette page pour obtenir jusqu’à 3 soumissions gratuites de nos compagnies en portes et fenêtres partenaires fiables et réputées dans votre secteur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *