les-fourmis-chez-vous-faute-a-qui-au-quebec
Catégorie Exterminateurs
29 November 2019,
 Off

 

 

 

les-fourmis-chez-vous-faute-a-qui-au-quebec

 

CETTE INVASION PROVIENT D’OÙ ?

L’avènement de plus belles températures amène son lot d’amusement, mais peut aussi inciter plusieurs inconvénients.

En effet, les insectes en temps doux en profitent pour effectuer leur retour en force, les fourmis notamment, qui se feront un malin plaisir à s’insérer dans vos chaumières. Au Québec, la fourmi charpentière est particulièrement présente.

Pour en apprendre plus sur le cycle de vie de la fourmi charpentière et comment contrecarrer ses plans, voyez notre article à son sujet.

Que faites-vous lors d’une infestation de votre habitation ?

Qui est responsable de l’arrivée de toutes ces fourmis chez vous ?

Votre propriétaire a des obligations.

Votre propriétaire se doit de vous fournir un lieu de résidence fonctionnel et propre. Un logement s’avère inadéquat à y habiter s’il contient de la moisissure qui intoxique l’atmosphère ou si l’eau courante n’y figure pas par exemple.

Sans nécessairement qu’il devienne inhabitable, il peut porter la mention en mauvais état d’habitabilité ou de propreté.

Une infestation par des fourmis pourrait constituer l’une de ces situations.

Ainsi, vous auriez alors la possibilité d’exiger qu’un exterminateur solutionne le problème de votre propriétaire.

 

Mais faut-il appeler un exterminateur dans votre cas ?

Faites attention, tentez d’évaluer la portée de l’infestation.

Même si plusieurs fourmis s’infiltrent chez vous en quête de subsistance par une fenêtre entrouverte, cela ne s’agit pas nécessairement d’un envahissement.

Cela pourrait tout simplement signifier qu’une source de denrées renversée ou une poubelle trop pleine les a attirées à cause d’un nettoyage imparfait de votre maison ou appartement.

Assurez-vous perpétuellement de bien entretenir votre logement et de le conserver en bon état. Il en est de votre responsabilité.

 

Qu’arrive-t-il si votre propriétaire ne s’occupe pas de votre problème de fourmis ?

Dans le cas où votre propriétaire décline de prendre action, vous pouvez exercer un recours devant la Régie du logement et exiger :

  • Un amoindrissement du coût de loyer
  • La possibilité de payer vous-même les rectifications et de les facturer au propriétaire par la suite
  • La rupture de votre bail
  • Des indemnités pour les intérêts et dommages
  • Une confirmation que le propriétaire s’engage à entretenir votre loyer

Seulement dans des conditions extrêmes pourrez-vous vous acquitter de votre droit d’effectuer un arrêt des paiements et de quitter l’endroit, même sous un bail.

De nombreuses conditions sont cependant requises.

La Régie du logement peut vous fournir les renseignements indispensables à cet effet avant que vous n’interveniez.

Le propriétaire peut démentir votre demande auprès de la Régie s’il vous juge responsable de l’état déplorable du logement ou s’il croit que celui-ci s’avère encore habitable.

Pour l’aider dans ces démarches, donnez-lui l’adresse de ce site pour qu’il sauve des sous. Un peu d’entraide ne fera jamais de mal.

 

Soyez toujours à l’affût de fourmis quand vous visitez un nouvel appartement

Vous trouvez-vous en recherche active d’un domicile ? Restez aux aguets pour la présence de parasites, vermine ou fourmis lorsque vous accomplirez votre tournée.

Cependant, il pourrait aussi s’agir d’un cas où quand vous visitez le logement, tout semble en ordre et propre, mais au moment où vous vous installez, des ennuis surviennent. Vous pouvez dédaigner la prise de possession si vous estimez le logement insalubre et choisir de rompre votre bail. Ceci s’applique même si vous aviez paraphé sur le bail que vous jugiez l’endroit habitable selon une de ses clauses. Cette clause devient superflue pour le propriétaire si le logement fait vraiment preuve d’insalubrité.

Recueillez de l’information auprès de la Régie du logement pour évaluer si ce cas s’applique à vous avant de procéder à résilier votre bail.

 

Comment réagir quand vous apercevez des fourmis charpentières dans votre maison ?

En règle générale, les fourmis charpentières portent, selon les espèces, des tons rouges, bruns ou noirs et leur taille s’estime entre 6 mm et 15 mm. Les mâles de l’espèce montrent un physique plus chétif que les femelles, mais exhibent une double paire d’ailes.

Le mâle ne fait fonction que de reproducteur de l’espèce. Il possède de menues mandibules, un front arrondi et des pattes frêles. Quant à elles, les femelles démontrent une tête plus volumineuse et longue, des mandibules puissantes et de plus costaudes pattes. Seules les prochaines souveraines (reines) comportent des ailes.

Si, par malheur, vous détectez à votre domicile la présence de fourmis charpentières, agissez promptement et ne laissez pas la situation se détériorer ! Ayez recours à des exterminateurs spécialisés afin d’arrêter immédiatement le parcours de ces importunes demoiselles dans vos murs et charpentes.

Lorsque vous tenterez de vendre votre résidence, vous devrez annoncer au nouveau propriétaire leur présence, sans quoi, une poursuite pour vice caché peut être intentée contre votre personne. En effet, la fourmi charpentière peut causer de profonds dégâts et il s’avère une tâche très complexe de procéder à leur éradication.

 

 

Comments are closed.