biohabitation environement demeure
23 décembre 2022,
 Off

Par défaut, nous n’associons pas la construction d’une nouvelle maison à des concepts tels que l’écologie, la bio-habitation ou encore l’éco-habitation. Pourtant, alors que les méthodes changent et que les méthodes de construction évoluent, vous pourriez être surpris par les nombreuses possibilités qui permettent une cohabitation profitable entre la construction d’une nouvelle maison et l’attention que nous pouvons porter à l’environnement.

En effet, maintenant plus que jamais, l’environnement est un enjeu de société sur lequel nous devons agir collectivement. Parmi les nombreuses solutions proposées, celle des maisons écologiques propose de mélanger le monde de l’immobilier à celui de l’écologie.

Dans l’article suivant, nous présentons les différents types de maisons écologiques pouvant être construites au Québec. Comme quoi, il suffit de connaitre ce qui se fait sur le marché pour faire le pas vers une solution plus verte !

biohabitation environement demeure

Mais ça veut dire quoi de posséder une maison écologique au Québec ?

Comme vous pouvez le déduire avec son nom, une maison écologique est conçue de manière à ce que sa construction, tout comme son mode de fonctionnement, soit respectueuse de l’environnement. Afin qu’une maison soit dite écologique, il faut prendre en considération les éléments suivants :

Qu’est-ce que les différents types de maisons écologiques au Québec ont en commun ?

Dans le meilleur des mondes, une maison écologique doit respecter de nombreux fondements afin de concorder avec certains idéaux du bien-être écologique. De sa construction jusqu’à son occupation par ses propriétaires, une maison écologique doit :

Quels sont les différents types de maisons écologiques au Québec ?

Depuis l’arrivée sur le marché de ce type d’habitation, les maisons écologiques ont pris leur place dans le milieu québécois de l’immobilier. Elles ont gagné en popularité, en modernité et même en accessibilité.

Leur conception a pris un tel essor qu’elles peuvent maintenant se diviser en plusieurs sous-types de maisons écologiques. Chacune d’entre elles possède ses propres caractéristiques et peut attirer un certain public.

maison écologie bois

La maison autonome, là où l’autosuffisance rime avec écologie

Espérer posséder une maison autonome, ce n’est plus un rêve réservé aux mieux nanti de la société. Les évolutions technologiques permettent de maximiser l’autosuffisance de cette maison bien particulière.

Pour faire simple, une maison autonome est une demeure qui utilise avec efficacité les différentes énergies recouvrables à sa portée. Elle s’alimente en se fournissant elle-même l’électricité et l’eau dont elle a besoin pour fonctionner.

Une maison autonome a comme but de ne pas être dépendante des différents services municipaux existants. Par exemple, nous pouvons mentionner :

En mettant à profit réutilisation, recyclage et technologie, la maison autonome offre le nécessaire à ses propriétaires pour rendre utilisables les différents services ci-haut mentionnés. En fonctionnant de la sorte, la maison autonome réduit considérablement les déchets qu’elle pourrait laisser derrière elle.

Mais comme toute chose, elle possède ses désavantages, nous pouvons mentionner par exemple :

La maison bioclimatique, là où le climat aide au bon fonctionnement de la demeure

L’objectif de ce type de maison écologique est d’utiliser avec la plus grande efficacité les différentes ressources de la flore entourant la zone où elle fut construite. À partir du moment où la maison autonome est conceptualisée, puis construite et finalement habitée, elle a comme objectif de minimiser les répercussions sur son environnement tout en mettant de l’avant le confort de ses propriétaires.

Les matériaux qui sont utilisés pour sa conception ont une origine naturelle et se doivent d’être très isolants. Nous pouvons mentionner par exemple :

Combiné avec une utilisation des ressources naturelles comme le soleil ou le bois de chauffage, la maison bioclimatique peut ainsi apporter un confort à son habitant, sans pour autant émettre des résidus polluants alarmants ou de mettre en danger sa faune environnante. Parmi les avantages que nous pouvons soulever de ce type de maison écologique, il est pertinent de mentionner :

Comme toute chose, rien n’est complètement blanc ou noir. Ainsi, nous pouvons mentionner parmi les désavantages de cette construction :

La maison passive, là où la demeure calibre elle-même l’énergie qu’elle demande

Finalement, la demeure passive est une construction qui maximise les performances thermiques afin de limiter les différents besoins d’énergie. Dès sa conception, elle a comme objectif de venir réduire la nécessité pour les propriétaires d’investir quotidiennement dans différents services permettant le réchauffement ou le refroidissement des différentes pièces de la maison.

Avec l’aide de plusieurs grandes fenêtres, la maison passive utilise la lumière et la chaleur projetées par le soleil pour ensuite emmagasiner le tout dans les fondations et les murs afin de maintenir une température ambiante agréable.

La configuration de la nature environnante à la maison va aider celle-ci à diriger la température et l’optimiser selon les moments de l’année. Pour une maison passive, nous pouvons mentionner parmi les nombreux avantages :

Pour ce qui est de ses désavantages, son plus important demeure que la nécessité d’un climat particulier fait en sorte que la maison passive soit moins adaptée pour la température du Québec. Notre hiver demande une plus grande consommation d’énergie et une maison passive pourrait difficilement contrebalancer la froideur du Québec hivernal.

En résumé pour les différents types de maisons écologiques au Québec

Type de maison

Avantages

Inconvénients

Maison autonome

·         Autonome dans son besoin d’énergie.

·         Une économie sur le long terme.

·         Demande beaucoup d’entretien.

·         Un coût de fabrication dispendieux.

Maison bioclimatique

·         Une économie sur le long terme.

·         Un espace de vie saine.

·         Également coûteux dans sa fabrication.

·         Limite les projets de nouvelles pièces dans le futur.

Maison passive

·         Besoin d’entretien minimal.

·         Coût moins élevé que d’autres maisons écologiques.

·         Pas vraiment approprié au climat du Québec.

Comme nous pouvons le constater, posséder une maison écologique apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. En pesant sur la balance, par exemple la nécessité d’un espace de vie sainte ainsi que les limitations en matière d’ajout d’extensions pour une maison, il en vient à vous de décider ce qui vaut plus la peine au bout du compte.

Toujours en questionnement ? Un professionnel du domaine de l’immobilier peut vous aider !

Vous aimeriez en apprendre davantage sur les maisons écologiques du Québec ?

Nous avons de solides partenaires qui peuvent répondre à vos questions et vous offrir des soumissions pour divers aspects de votre projet. Comment faire ?

Rien de plus facile, vous n’avez qu’à remplir le formulaire au bas de la page pour recevoir l’avis de 3 entrepreneurs fiables de votre région. Les nouveaux projets de construction, ça commence aujourd’hui !

Comments are closed.